X : Plus de 1 200 employés licenciés dans la modération de contenus

La société X d’Elon Musk a récemment licencié plus de 1 200 employés dans le monde, principalement au sein des équipes chargées de lutter contre les contenus abusifs en ligne. Selon
le régulateur de l’internet australien, cette décision a créé une situation préoccupante en matière de diffusion de contenus préjudiciables. L’autorité de régulation a également souligné que depuis le rachat de X par M. Musk, le réseau social a connu une augmentation de la « toxicité et de la haine ». La eSafety Commission a obtenu une liste détaillée des employés concernés
grâce à la loi australienne sur la sécurité en ligne.

Une situation catastrophique

La commissaire du régulateur australien, Julie Inman Grant, a révélé des chiffres alarmants concernant le personnel de modération de X, la plateforme de médias sociaux acquise par Elon
Musk en octobre 2022. Selon les données rendues publiques pour la première fois, 1 213 spécialistes de la modération, y compris des sous-traitants, ont quitté l’entreprise depuis son
acquisition, dont 80% étaient des ingénieurs logiciels. Cette perte massive de talents est qualifiée de « pire des situations » par Grant, car elle affaiblit considérablement les défenses de la plateforme et permet le retour de récidivistes. L’Australie, en tant que pionnière dans la régulation des réseaux sociaux, a infligé une amende de 610 500 dollars australiens à X en octobre dernier pour son inaction face aux discours haineux et aux atteintes sexuelles sur mineurs.

A lire également