Meta réinvente sa stratégie publicitaire et booste ses bénéfices

Grâce à des économies conséquentes et à l’intérêt croissant des annonceurs pour Facebook et Instagram, Meta a enregistré des bénéfices trimestriels supérieurs aux attentes.

Le géant des réseaux sociaux, Meta, a annoncé une augmentation de 23% de son chiffre d’affaires au troisième trimestre, atteignant 34 milliards de dollars. Son bénéfice net a également plus que doublé par rapport à l’année précédente, passant de 4,4 à 11,6 milliards de dollars. Cependant, la directrice financière de Meta, Susan Li, prévoit une volatilité dans la demande des annonceurs pour le trimestre en cours, ce qui a entraîné une baisse de plus de 3% du titre de l’entreprise après une conférence téléphonique des dirigeants. Malgré cela, Meta reste un acteur majeur dans le domaine des réseaux sociaux.

Une discipline budgétaire exemplaire

Malgré les incertitudes, le marché a salué la réduction significative des dépenses du groupe californien depuis le début de l’année. Avec une diminution de 24% de ses effectifs mondiaux, qui s’élèvent désormais à environ 66 000 employés, le PDG Mark Zuckerberg se félicite de cette discipline budgétaire qui apporte de la stabilité pour les projets à long terme, dans un monde volatile. Meta prévoit d’investir principalement dans l’intelligence artificielle (IA) en 2024, en privilégiant les transferts de salariés vers les équipes dédiées à l’IA. En septembre, Meta a dévoilé de nouveaux produits d’IA générative, tels que des chatbots dotés de personnalités, ainsi que des fonctionnalités améliorées pour ses appareils de réalité virtuelle et augmentée. L’objectif est de rattraper son retard dans cette technologie et de relancer le concept de « métavers », qui consiste à fusionner des univers numériques avec la réalité physique.

Les nouveaux projets de Meta

Reality Labs, la division en charge du développement du métavers, a enregistré une perte de 3,7 milliards de dollars au troisième trimestre, portant les pertes nettes à 13,7 milliards en 2022. Meta prévoit des pertes encore plus importantes l’année prochaine. Le PDG a déclaré qu’il faudrait du temps pour peaufiner ces nouvelles fonctionnalités avant qu’elles ne soient utilisées par des centaines de millions, voire des milliards de personnes.

Meta, la société mère de Facebook, fait face à de nombreux défis. Son nouveau réseau social, Threads, a connu une baisse significative de ses utilisateurs actifs quotidiens depuis son lancement en juillet. De plus, la concurrence de TikTok et Snapchat pousse Meta à innover constamment pour garder son public captivé. Malgré cela, Mark Zuckerberg se félicite du succès des « Reels » sur Instagram, qui ont augmenté le temps passé sur la plateforme de plus de 40 %.

A lire également