Meta face au metaverse

Malgré le rebond de Meta cette année avec un bénéfice de 25,1 milliards de dollars et un chiffre d’affaires de 94,8 milliards de dollars en neuf mois, la division métaverse de l’entreprise
continue de subir des pertes considérables. Selon AltIndex.com, les pertes d’exploitation sur cinq ans de l’unité Reality Labs de Meta, qui développe des technologies liées au métaverse,
s’élèvent désormais à près de 50 milliards de dollars. Il y a deux ans, Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, a changé le nom de l’entreprise en Meta, faisant du métaverse
la prochaine frontière à conquérir. Cependant, ce projet, censé être l’avenir de l’entreprise, a coûté des dizaines de milliards de dollars à Meta et à ses actionnaires. De plus, la
perte d’exploitation annuelle de l’unité Reality Labs de Meta, qui abrite les technologies liées au métaverse, a triplé en cinq ans, ce qui est préoccupant.

Une technologie basée sur le long terme ?

Selon les prévisions de Statista, le marché mondial des métaverses devrait toucher plus de 1,1 milliard de personnes au cours des deux prochaines années. D’ici la fin de la décennie,
ce nombre d’utilisateurs devrait dépasser les 2,6 milliards. Les revenus potentiels pour les produits et services du métaverse pourraient atteindre 1,91 billions de dollars d’ici 2030
dans un scénario prudent. Dans un scénario optimiste, où 35 % de l’économie numérique serait basculée vers le métaverse, cette valeur pourrait grimper à 4,44 billions de dollars.

A lire également