Les défis des marques sur les réseaux sociaux en 2024 : Comment s’adapter efficacement ?

Dans son dernier rapport, Brandwatch a étudié 347 marques de différents secteurs pour comprendre comment elles peuvent communiquer efficacement avec leur public. L’objectif était de fournir aux marketeurs et professionnels des informations et des outils pour créer des stratégies commerciales viables pour l’année à venir.

Quelles sont les tendances actuelles des médias sociaux ? L’intelligence artificielle (IA) est en tête de liste, attirant l’attention des spécialistes du marketing et d’autres professionnels. Ensuite, ChatGPT aide à rationaliser les tâches quotidiennes et à augmenter la productivité. Les principales plateformes de marketing développent leurs propres outils d’IA, comme Hubspot
et Salesforce. Une autre tendance repérée est la croissance mondiale des réseaux sociaux, qui stimule les améliorations des plateformes. Les avis en ligne sont également très importants, avec 99,9 % des clients qui les lisent avant d’effectuer leurs achats en ligne*.

Les moments propices pour une publication

Selon une étude récente, les marques de divers secteurs connaissent une augmentation des mentions sur les réseaux sociaux les mercredis et jeudis. Cependant, les marques du secteur du divertissement sont celles qui suscitent le plus de discussions le vendredi. Pour les secteurs de la technologie grand public, des produits de grande consommation et de l’énergie, les mardis, mercredis et jeudis sont les jours où les mentions sont les plus nombreuses sur les réseaux sociaux.

Les interactions marques/consommateurs

Les secteurs du commerce de détail, du divertissement et de l’énergie sont les plus discutés par les consommateurs sur les réseaux sociaux tels que Twitter. Les marques de commerce de détail sont les plus mentionnées, représentant 84 % des discussions. Les marques alimentaires sont également très présentes, avec 56 % des mentions. Cependant, le sentiment en ligne entourant les secteurs de l’alimentation et des produits de grande consommation est le plus négatif par rapport aux autres secteurs étudiés. En revanche, les marques du secteur du divertissement ont reçu le plus de mentions positives, avec 12 %.

Rapport complet ici

A lire également