Google risque une attaque du DOJ pour opacité

La tactique audacieuse de Google pour augmenter ses profits

Dans sa quête pour atteindre ses objectifs de revenus, Google déploie tous les moyens à sa disposition. Lors du procès contre la section anti-concurrentielle du Département de la Justice américaine, Jerry Dischler, vice-président des produits publicitaires du géant, a révélé que l’entreprise augmentait parfois jusqu’à 10 % le prix de ses enchères publicitaires. Cette stratégie vise à maximiser les profits de Google en tirant parti de la demande croissante pour ses services publicitaires. Une tactique audacieuse qui témoigne de la détermination de Google à maintenir sa position dominante sur le marché.

Un procès historique

Le procès historique des États-Unis contre Google a débuté la semaine dernière à Washington, marquant ainsi le plus grand affrontement entre la justice américaine et un géant technologique depuis plus de deux décennies. Cette bataille judiciaire doit durer dix semaines. Google est accusé d’avoir abusé de sa position dominante en concluant des contrats d’exclusivité avec des entreprises telles qu’Apple, Samsung ou encore Mozilla, afin de faire de son moteur de recherche le choix par défaut sur leurs smartphones ou navigateurs.

Les pratiques de Mountain View

Hier, lors de son audition, Jerry Dischler a révélé les pratiques de Google en matière de publicité. Selon Bloomberg, le dirigeant a souligné que Mountain View modifie régulièrement les enchères pour vendre des annonces dans les résultats de recherche. Interrogé par l’avocat du Département de la Justice des États-Unis, David Dahlquist, Dischler a admis que certains changements avaient entraîné une augmentation de 5 % pour les annonceurs en 2020.

Des revenus à plus de 100 milliards de dollars

Google utilise une méthode pour atteindre ses objectifs de revenus, avec les annonces de recherche représentant les deux tiers de ses revenus totaux. En 2020, ces revenus ont dépassé les 100 milliards de dollars, avec une croissance annuelle de 10% depuis 2012. Pour équilibrer les annonceurs publicitaires, Google a mis en place le RGSP. Un outil qui modifie les enchères pour attribuer la première place au finaliste et la deuxième place au véritable gagnant. Cependant, ces révélations pourraient nuire à Google. Le département de la Justice américaine pourrait attaquer l’entreprise pour son manque de transparence envers les annonceurs.

A lire également