Google révèle sa nouvelle approche des enchères publicitaires

Google, lors de son procès antitrust, aurait modifié sa formule d’enchères publicitaires en 2017, générant des milliards de dollars de revenus supplémentaires.

L’entreprise aurait versé des milliards de dollars aux navigateurs et fabricants de smartphones pour s’assurer que Google Search reste le moteur de recherche préféré sur de nombreux appareils. Y compris l’iPhone. Selon Michael Whinston, professeur d’économie au MIT, Google a également modifié ses enchères publicitaires pour augmenter ses revenus. En 2020, plus de 60 % des revenus de Google, soit plus de 100 milliards de dollars, provenaient des annonces sur son moteur de recherche. Une tendance à la hausse depuis 2012.

Procès historique à venir

Le procès en cours contre Google pourrait avoir des répercussions historiques. Et révéler la capacité des régulateurs à encadrer les géants technologiques. De nombreux témoignages ont
été présentés, dont celui du PDG de Microsoft, Satya Nadella. Selon lui, le monopole de Google est si puissant qu’il est impossible de rivaliser avec cette société.

L’accord entre Google et Apple pour maintenir Search comme moteur de recherche par défaut est au cœur de cette affaire. Les concurrents de Google affirment unanimement que ce partenariat les a empêchés de se développer. Parallèlement, une autre plainte, potentiellement plus importante, vise l’ensemble des activités publicitaires de la société basée à Mountain View.

A lire également